Header ad
Sadio Diallo : La prédisposition naturelle, le talent ne suffit pour être un grand joueur

Sadio Diallo : La prédisposition naturelle, le talent ne suffit pour être un grand joueur

La prédisposition naturelle, le talent ne suffit pour être un grand joueur. Il faut aussi l’aval des Dieux du foot. Préposé être la relève de Pascal Feindouno, pour le football guinéen, Sadio Diallo voit sa marge de progression compromise à causse d’une blessure, la nième qui l’éloigné encore des pelouses.

Le prodige d’Atletico de Coleah s’est révélé au football africain lors de la Can 2012 co-organisé par le Gabon et la Guinée Equatoriale. Alors joueur de Bastia en Ligue 2, le jeune pousse s’est vite fondu dans un groupe du Syli ou Pascal Feindouno, le tout puissant leader  de l’entrejeu, devait jouer sa dernière  Can avec la Guinée.

Un boulevard pour la nouvelle pipette des Corses qui est bien resté sur sa corde. Sans trembler, Sadio Diallo a montré sa maturité pour sa compatible  avec des joueurs expérimentés mais aussi sa capacité a gérer une responsabilité dans le haut niveau.

Auteur des deux premiers buts dont un stratosphérique du cinglant revers de la Guinée infligé au Bostwana (6-1), le natif de Conakry venait de mettre tout le monde d’accord sur son talent et qu’on pouvait désormais compter sur lui pour être le leader moral du Syli.

Cette belle et étincelante performance lui vaudra d’ailleurs le respect de certains clubs français, qui vont se bousculer au portillon de Bastia, pour s’arracher le nouveau chouchou du football guinéen.

A cet effet l’entourage du joueur prendra une bonne décision de le faire monter d’un cran en le faisant signer à Rennes lors de la saison 2012-2013. Le Guinéen reste dans la constance de la régularité en 34 apparitions sans le moindre but.

La prochaine saison sera une baisse de régime pour Diallo avec un seul match joué. Il n’était pas complètement cuit. Lorient sera la relance avec 26 matchs et 3 buts inscrits (2013-2014).

Une marge de progression compromise par des blessures

Souvent éloigné des terrains à cause des blessures répétitives, la saison (2014-2015) sera moins prolifique avec seulement 9 matchs. Un stat, très peu pour convaincre Michel Dussuyer, alors coach du Syli. Conséquence , le  jeune guinéen de 26 ans n’était pas le choix numéro un  lors de la Can 2015 en Guinée Equatoriale.

De joueur espoir promis a un bel avenir, Sadio Diallo a été contraint d’endosser le costume de Joker. On croyait que l’après cette Can et le retour à Bastia, cette saison,  allait donner un coup de pouce à Diallo. Et non. Il a certes retrouvé la compétition  avec  15 matchs et 2 buts inscrits, mais le prodige du Coleah va se faire rattraper par le vieux démon, les blessures.

Plus à l’infirmerie que sur le terrain, il a été signifié désormais au milieu offensif Guinéen que la saison était terminée pour lui.  Et dans la foulée il signe un deuxième forfait avec Luis Fernandez. L’avenir nous édifiera.   

Yvon LEROUX 

About The Author

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.