AFRIQUE FOOT

Bénin : calendrier, défense décimée, la surprise Doremus… Dussuyer dit tout avant le Nigeria

0
Reading Time: 3 minutes


Quart de finaliste de la précédente édition, le Bénin va débuter les éliminatoires de la CAN 2021 en affrontant le Nigeria mercredi puis la Sierra Léone dimanche. Présent en conférence de presse, le sélectionneur Michel Dussuyer a fait le tour complet sur l’actualité des Ecureuils avant cette semaine déterminante. Verbatim.

De notre correspondant à Cotonou,

La surprise de sa liste, Melvyn Doremus (Bobigny/D4 française)

«Melvyn est un joueur que je suis allé découvrir, qui fait une bonne saison avec son club. Je me suis déplacé pour aller le voir au poste d’arrière droit. C’est un joueur qui mérite d’être vu, qui a une marge de progression. C’est un profil intéressant.»

 Sur la défense décimée (Adénon est forfait et Verdon suspendu face au Nigeria)

«Je sais que face au Nigeria, on aura beaucoup d’absents. Je vais essayer de construire la meilleure équipe possible avec les joueurs du moment. On aura très peu de temps pour travailler. Je suis content qu’on ait eu des matchs amicaux avant. Cela nous a permis de travailler. Il y aura forcément un joueur qui sera moins expérimenté en défense centrale. A droite aussi, il y aura Youssouf Assogba qui est un jeune. Il faut être encore plus concentré. C’est toute l’équipe qui doit faire les efforts.»

Sur le Nigeria et la Sierra Léone

«On sait que le Nigeria est un grand d’Afrique. Mondialiste, troisième de la dernière CAN. Ils ont un gros effectif avec des joueurs qui jouent au plus haut niveau. On sait les écarts qu’on a au niveau du potentiel. On est là pour défendre nos chances sur le terrain, si on est disciplinés. On a déjà un vécu par rapport au fait de jouer les grandes équipes. On va jouer un match avec des ambitions. La Sierra Léone, je l’ai déjà jouée avec la Côte d’Ivoire. On a fait deux fois match nul. Il n’y a pas de matchs faciles dans les qualifications. C’est une équipe avec des joueurs qui jouent à l’étranger. Ils ont le même entraîneur, une bonne ossature. Une sorte de continuité. C’est un concurrent direct pour la qualification. Je m’attend à un match difficile.»

 Le calendrier des deux premières journées

«J’ai été surpris et désagréablement par le calendrier de la CAF. J’ai eu le sélectionneur du Nigeria (Gernot Rohr) qui était aussi déçu d’ailleurs. Cela met en danger l’intégrité physique des joueurs. Ils joueront le week-end puis seront dans les transports après, tout ça pour rejouer le surlendemain. Pour le travail, on ne peut rien faire en 48 heures. J’ai beaucoup de regrets par rapport à cette décision. La CAF a fait son planning par rapport aux droits TV sans tenir compte des paramètres des joueurs. Le match contre la Sierra Leone est programmé le dimanche 17 novembre à 14h, nous avons fait une demande pour jouer à 17 heures. Espérons que cela aboutisse.»

Le retour d’Emmanuel Imorou (Thonon Évian, France)

«Il a déjà enchaîné cinq matchs. Je suis allé le voir jouer. J’étais sur le match de Coupe de France. La différence, fondamentalement, c’est le rythme de jeu par rapport au haut niveau. Il a son capital expérience, c’est un joueur qui répond présent. Pour le reste je lui fais confiance.»

Forfait d’Allagbé dans le but et le cas Farnolle 

«Cette blessure n’est pas nouvelle pour Saturnin. Il a vécu une blessure similaire il y a deux ans. Je l’ai eu au téléphone. Il semble touché aux ligaments. Il va voir un chirurgien pour en savoir plus. C’est une épreuve difficile à traverser. Je suis bien placé pour le savoir car j’ai été blessé aussi. C’est bien d’être entouré avec des gens qui vous attendent. En ce qui concerne Farnolle, le match contre la Zambie n’était pas évident pour lui. Il a eu une réaction qui aurait pu être pénalisante si c’était en match officiel.  Le contexte était particulier avec les rumeurs qui circulaient sur la hiérarchie. Depuis le début de la saison, il est performant en club. J’ai de la chance d’avoir deux grands gardiens.»

Les convocations de Jean Ogouchi, Marcelin Koukpo et Jérôme Bonou

«Pour Jean, je me suis confronté à une rude épreuve de réflexion pour pouvoir choisir entre Salomon Junior et lui. Certains éléments plaidaient pour l’un et d’autres pour le second. Salomon n’a pas eu de temps de jeu, il a peu de rythme. Ogouchi joue régulièrement, c’est un jeune joueur.  Il fallait prendre une décision. Il a déjà travaillé avec nous. Marcelin, tout était en sa faveur, ses performances, il fait un bon début de saison.  Il y a une sorte de réflexion entre Désiré Azankpo et lui. J’ai vu le match contre la Zambie et les entraînements. Donc je l’ai préféré à Désiré. Jérôme quant à lui, a su élever son niveau contre la Zambie. Il va falloir que Kossi retrouve du temps de jeu en club. Jérôme est dans une meilleure configuration.»

Sur l’absence de Mael Sèdagondji

 «Mael est un jeune joueur. Il y a un temps d’adaptation. Sur les regroupements de septembre et octobre, j’ai senti que sur les séances, il avait encore des progrès à faire. Il ne s’agit pas de le lancer dans le grand bain dans la difficulté. Il faut qu’on patiente. J’ai parlé avec lui sur ses axes de progression en club. Ce qui me guide, c’est mon ressenti sur les entraînements.» 



Source link

guineetopsports
Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

un forfait de taille pour le Bénin

Previous article

« Je n’ai pas besoin d’afficher des voitures de luxe, des voyages en jet privé »

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More in AFRIQUE FOOT