+224620178930 83kindy(@)gmail.com
Salam Sow
ACTUALITÉCAN 2019SYLI NATIONAL

Féguifoot : Grand P en VIP, Salam Sow, des échelons en dessous

Salam Sow
378Views

Le Syli national de Guinée, participe à la 32ème  édition de la coupe d’Afrique des nations en Egypte depuis deux semaines. Ils sont nombreux, ces Guinéens à rallier l’Egypte pour suivre cette grande messe du football du continent. La délégation guinéenne, est composée de supporters, des cadres de certains départements ministériels, de la fédération guinéenne de football et de journalistes.

Dans cette délégation qui a quitté Conakry, le vendredi 21 Juin 2019, figure l’ancien international guinéen, Abdoul Salam Sow qui, selon le constat fait par un  reporter de Guinee7.com sur place, est méprisé par ceux là qui gèrent le football de la Guinée actuellement.

‘’Le Golden Boy’’, après avoir défendu les couleurs de la Guinée dans les différentes catégories des équipes nationales, le très redoutable milieu de terrain guinéen, ne reçoit pas un traitement approprié, digne de son rang au  pays des pharaons.

A Conakry, il s’est vu obligé d’être dans la bousculade pour l’embarquement à l’aéroport de Gbessia  

Le déshonneur a commencé pour Salam le jour de l’embarquement, le vendredi 20 Juin à l’aéroport international de Conakry Gbessia. Ce jour, une pagaille indescriptible s’est déroulée. Près de 200 personnes devraient s’embarquer à bord du vol spécial affrété par l’Etat guinéen. Vu le nombre de personnes, dont certaines même n’avaient pas leurs noms sur les différentes listes, il fallait procéder à l’appel pour que les gens accèdent à la salle d’embarquement. A l’écart depuis le début, Salam une fois appelé, sera obligé de faire les coudes et les mains pour se frayer le chemin d’embarquement.

Dans les stades en Egypte, Salam Sow, confondu aux supporters

Pour les trois matches disputés par le Syli national de Guinée lors de la phase des groupes, l’ancienne star du Syli n’a pas bénéficié de traitement de faveur. Il a eu droit aux tickets des supporteurs qui souvent sont installés sous une température de 30 à 33 degrés parfois au niveau des tribunes non couvertes. A titre de comparaison, certaines supportrices avaient bénéficié des tickets VIP lors du match du Syli face au Burundi pendant que Salam lui, avait passé une bonne demie heure derrière le stade avant d’avoir son ticket de supporter. Pour cette rencontre, Grand P (un Lilliputien, chanteur aphone) et son manager d’ailleurs étaient eux aussi installés à la loge VIP.

Grand P, entouré de joueurs du Syli, est le véritable VIP de cette CAN

La façon dont cette ancienne gloire du football guinéen est traitée, a intrigué plusieurs Guinéens présents en Egypte. Certains parlent d’ingratitude envers cette personne qui a beaucoup fait pour le football guinéen.

Certes, il a voyagé sous la bannière du ministère des sports et comme tous les autres qui ont voyagé au nom du ministère, il a eu droit à une prime de 1.500 dollars et, est logé au compte du même département. Mais ne méritait t-il pas plus ne serait est ce que pour l’accès aux stades ?

Abdoul Salam Sow s’est vu même refusé d’accès à l’hôtel des joueurs par la police égyptienne avant le match contre le Nigéria

« Les autres pays, comme le Nigéria, le Sénégal, etc. magnifient toujours leurs anciennes gloires en leur accordant tous les privilèges. En Guinée, si vous prenez nos anciens footballeurs qui sont en Egypte (Titi Camara, Abdoul Karim Bangoura), c’est grâce à leurs relations personnelles qu’ils sont bien traités là », nous a confié une source.

La même source nous rapporte que c’est d’ailleurs après les sorties médiatiques de Salam Sow sur les voyages de nos équipes nationales qu’un voyage lui a été accordé pour l’Egypte.

Source : Mohamed Samoura  Guinee7.com   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.