ACTUALITÉDÉCOUVERTE

Ismaël Sylla dit Eusobe Ismaël Sylla est né le 28 Avril 1952 à Coléah. Un quartier de Conakry la capitale guinéenne.

Ismaël Sylla dit Eusobe
Ismaël Sylla est né le 28 Avril 1952 à Coléah. Un quartier de Conakry la capitale guinéenne. Tout petit, il commença à taper dans les petits ballons.

Puis arriva l’école primaire, à cette époque, il y avait des compétitions inter-classes et inter-écoles. Le petit Ismaël commença à se faire remarquer par ses enseignants et se fait remarquer aussi lors des matchs de foot sur le terrain de l’Eglise catholique St Michel de Coléah.

Les connaisseurs de cuir rond commencent à prédire une grande carrière footballistique à ce jeune talent en herbe. Dans un tournoi inter scolaire, l’équipe de Coléah va battre cette de l’école de Ratoma qui était une solide équipe. Une véritable prouesse qui mis en confiance Ismaël, c’est ainsi que ses amis vont le surnommer Eusobio, en référence au grand joueur du Portugal.

C’est tout naturellement qu’Ismaël Sylla va intégrer l’équipe du quartier de Coléah et participer aux rencontres de haut niveau contre les équipes des quartiers de Madina, de Mafanco, pour ne citer que celles-là.

Arriva la seconde étape de l’école, le collège. Les niveaux de toutes les compétitions étaient bien relevés. C’est l’époque des jeunes talents dont Aboubacar Bruno et Peter Williams.
Les rencontres entre Coléal et le collège du 2 Août du proviseur Sékou Philo seront épiques. Des quartiers Eusobe, se retrouvera naturellement dans l’équipe du 5e Arrondissement, ensuite dans l’Equipe de la Fédération de Conakry 2, accedant ainsi aux différents niveaux des compétions.

Que ce soit dans les compétions entre les Quartiers, les Arrondissements ou les Fédérations, Ismaël Sylla Eusobe jouera avec ou contre des joueurs qui feront parler d’eux dans le football Africain. Papa Camara, Bangaly Sylla, Soumah Soriba Edenté, Maxime Camara, Smith Samuel, Ibrahima Sory Keita dit Petit Sory etc.
La Guinée voulait développer son football, va donc faire appel à la Hongrie pour une collaboration technique. Les premiers techniciens Hongrois arrivent donc à Conakry et Ismaël Sylla Eusobe est intégré dans l’équipe espoir de Guinée ; une équipe qui fera un stage en Hongrie.

En 1972, le Hafia Football Club de Conakry arriva en finale de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions. Eusobe est dans le groupe, il est à l’internat qui consistait à mettre les joueurs au vert quelques semaines avant une grande rencontre. Mais pour son jeune âge, il ne sera pas de la partie.
Pour arriver en finale, le Hafia a battu ASFAN (Association sportive des forces Armées Nigériennes), au premier tour : 4 à 1 à Conakry et 1 à 1 à Niamey.

Cet article peut également vous intéresser.  Éliminatoires Coupe du monde 2022 : 14 joueurs guinéens sont déjà arrivés à Nouakchott pour le match contre la Guinée-Bissau.

Ensuite, au second tour, le Canon de Yaoundé, battu à Yaoundé par le score de 3 à 2, le Hafia gagna à Conakry par le score de 4 à 1.
En quart de final, le Hafia rencontra le Djoliba de Bamako qu’il va battre 3 à 0 à Conakry et s’inclinera à Bamako 1 à 2. Assurant ainsi sa qualification.
En demi final, le Hafia perdit la rencontre à Lubumbashi par 3 à 2 et le TP Mazemba déclara forfait.

En Final, le Hafia rencontra le Simba Club de l’Uganda.Au Match Aller au Stade du 28 Septembre, le Hafia gagna par 4 à 2, un but de Petit Sory, deux de Souleymane Chérif et un de Mamadou Aliou Keita dit N’Jo Leah. Le célèbre joueur Wandera du Simba marqua deux buts.
Au Match retour dans le Nakivubo Stadium de Kampala, le Hafia domina encore une fois son adversaire pour l’emporter 3 à 2. Les buts de Souleymane Chérif, Thiam Ousmane Tolo et N’Jo Léa.

Voilà enfin, la consécration pour le football Guinéen
Au fil du temps, notre Eusobe commença à mettre ses empruntes dans le Hafia, tout comme dans l’équipe nationale de Guinée, le Sylis National l’équipe senior de Guinée. En 1973 et 1974, le Hafia est battu en demi-finale.

Arriva 1975, une autre campagne, au premier tour, le Real Banjul déclara forfait. Au second tour, le Hafia va en découdre avec le Vita Club du grand défenseur Lobilo. Au match aller, le Hafia s’inclina 0 à 2, au retour, le Hafia l’emporta 3 à 0. Une rencontre qui restera dans les mémoires.

En quart de final, le Hafia fut opposé au Cara de Brazaville, le vainqueur de l’édition 1974. Le Cara s’imposa à l’aller 2 à 0, au retour le Hafia s’imposa 2 à 0. Égalité parfaite, c’est aux tirs au but que le Hafia se qualifia.En demi-finale, le Hafia élimina Lomé I par 3 à 1 à Conakry et un match nul 1 à au retour.
Enfin, en final, le Hafia affronta Enugu Rangers du Nigeria.Victoire à l’Aller 1 à 0 du Hafia, but de N’Jo Léa et au retour, 2 à 1, buts de Petit Sory et Thiam Ousmane Tolo sur pénalty.

Voilà que le Hafia brandissa la Coupe d’Afrique des Clubs Champions, pour la seconde fois. Le capitaine Tolo la souleva avec fierté. Soutenu par tout un peuple.
Le Football est à son apogée et il règnera en Afrique pendant une décennie.

Cet article peut également vous intéresser.  ELIMINATOIRES COUPE DU MONDE, #QATAR2022

1976, le Hafia est opposé en finale, au Mouloudia d’Alger. 3 à 0 pour le Hafia à l’aller, tout le monde croiyait que le retour allait être une simple formalité. Le Mouloudia marquera aussi 3 buts pour finalement gagner aux penalties.

Triste épisode pour la Guinée et grosse colère du Président Sékou Touré. Au retour en Guinée, les joueurs sont sommés de faire des rapports anonymes, le gardien Bernard Sylla et le buteur N’Jo Léa sont enfermés au camp Boiro.

Selon Eusobe Sylla, « si le Hafia, avait gagné à Alger, beaucoup de joueurs n’allaient pas retourner vivants. Il fallait voir le public qui a envahi le stade à la fin de la rencontre ». Un malheur n’arrivant jamais seul, le Syli national se fera aussi battre en finale de la coupe d’Afrique des Nations. La Maroc et la Guinée avaient fait match nul 1 à 1 mais le Maroc avait plus de point à cause du tournoi qui était une sorte de mini championnat. 1976, sera l’année noire du football guinéen.

1977, une nouvelle aventure, une nouvelle conquête. Le Hafia se retrouve encore une fois en finale contre le Hearts of Oak du Ghana. Victoire au Match aller 1 à 0 but d’Amara Pelé Touré et victoire au match retour ; buts de Seydouba Bangoura, Bangaly Sylla et Papa Camara. Le but de Papa Camara sera le but libérateur de la fin de la rencontre, une victoire de 3 buts à 2.

Ismaël Sylla Eube était en ce moment titulaire et il formait avec Papa Camara et Mory Koné, le meilleur milieu de terrain de l’Afrique. Le Hafia venait d’écrire une page historique, devenant le premier club à réaliser un triplé en Afrique.

La finale de 1978 que le Hafia perdit contre le Canon de Yaoundé, sera anecdotique. De 1975 à Hafia se trouva sur le toit du football Africain en jouant quatre finales d’affilées.
« Il y avait la motivation de jouer pour toute une nation et il y avait aussi la peur de perdre car certains co-équipiers étaient emprisonnés après des défaites. On avait peur que notre tour arrive. Par contre, nous étions très relax à l’extérieur » dixit, Eusobe.

Cet article peut également vous intéresser.  La confédération africaine de football a effectué le tirage de la 33ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations il y a quelques jours.

Bernard Sylla, le gardien de but qui fut enfermé après la finale perdue en 1976, publia un livre « Mission accomplie », parce qu’ils furent mis en demeure de remporter la coupe en 1977. N’Jo Léa passa 7 mois en prison, cela soit dit en passant.

En 1979, Ismaël Sylla qui ne jouait plus, se décida à aller ailleurs, il traversa clandestinement la frontière a Gueckedou pour la Cote d’Ivoire.
Ismaël Eusobe va intégrer Africa Sport d’Abidjan et accéder à la finale de la coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe en 1980. Finale perdue contre le TP Mazembe de la RDC.

Un premier évènement va marquer Eusobe, un match amical, négocié entre les dirigeants de l’Africa sport et ceux de l’AS Kaloum de Conakry. Les dirigeants guinéens rassurent Eusobe qu’il n’y aura pas de problème, d’autant plus que la Côte d’Ivoire et la Guinée ont renoué des liens d’amitié.
Une fois à Conakry, la rumeur commença à courir de la venue d’Eusobe. Au stade du 28 Septembre, il y avait une rencontre et la présence d’Eusobe sera vite remarquée. Le Général Toya, chef d’Etat majeur, se demande la raison de l’effervescence au stade.

Des coups de fils et finalement, l’ordre est donné d’arrêter Eusobe. Il sera conduit et consigné à l’Ambassade de la Côte d’Ivoire. L’ordre lui sera donné de quitter le pays en 24h et il embarqué dans le premier avion qui allait à Dakar au Sénégal. De là, il va rejoindre la Côte d’Ivoire. Le choc est terrible, le pays pour lequel il consacra toute sa carrière sportive, l’expulsa. Son seul tort est d’être sorti de la Guinée.

Ne se sentant plus en sécurité en Côte d’Ivoire, Eusobe va s’installer en France où il obtiendra le statut de réfugié politique.
Eusobe ne retournera en Guinée qu’au changement de régime en Guinée.

La seconde injustice est qu’il y a eu décret présidentiel faisant de tous les anciens joueurs du Hafia des fonctionnaires à vie et curieusement, Eusobe est le seul à ne pas figurer sur la liste.

Nb : Nous demandons à chacun d’œuvrer si possible, à son niveau, pour que Eusobe soit aussi pris comme fonctionnaire à vie. Pour enfin réparer cette injustice.

Exprimez-vous ! Réagissez à cet article maintenant avec Facebook

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation et en continue ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Enable Notifications    OK No thanks

Adblock détecté

Merci de soutenir guineetopsports.com desactivé votre blockeur de publicité