INTERNATIONAL

Kombouaré ne bronche pas malgré les débordements de supporters

0

[ad_1]

C’est dans un climat délétère qu’Antoine Kombouaré est entré en salle de presse ce samedi, après la défaite de Toulouse contre Reims (1-0), lors de la 18e journée de Ligue 1. Un revers, le huitième de suite pour les Violets, qui bloque le club à la place de lanterne rouge. 

Des supporters du virage Brice-Taton ont quitté le stade autour de la 67e minute. Mais quelques instants après, une vingtaine d’individus ont forcé la sécurité pour aller au contact de la tribune présidentielle. Certains ont même eu un échange vif avec le président du TFC Olivier Sadran. D’autres ont eu maille à partir avec la sécurité. Bagarres, puis exfiltration du Stadium. Un premier bilan faisait état d’une femme blessée au genou. Car il y avait des familles dans la tribune et elles ont été pris dans ces échauffourées. Selon un membre des forces de l’ordre, aucune interpellation n’a eu lieu. La sécurité a clairement été débordée.

« Il y a des choses qu’il ne faut pas faire »

« Je comprends la déception, la colère des supporters. Après, il faut faire attention à comment on agit, estime Antoine Kombouaré en conférence de presse. Pour moi, ça ne se fait pas. Maintenant, ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Moi j’ai surtout à me concentrer sur mon travail. Je n’ai pas à commenter. Mon travail, c’est de trouver des solutions pour qu’on gagne les matchs. Ou du moins pour qu’on n’en perde plus. »

« Après, ce que le président doit faire, c’est son problème. C’est un grand garçon, il sait ce qu’il a à faire. Concernant les supporters, je l’ai dit: comprendre leur déception et leur colère oui, mais il faut faire attention, il y a des choses qu’il ne faut pas faire, prévient-il. Nous, l’ultimatum, c’est de faire de notre mieux et d’essayer de ramener un point en championnat. C’est le déplacement à Nice. L’ultimatum est là. Je me le mets à moi, je n’attends pas que le président me mette la pression. »

Kombouaré se projette déjà sur le mercato

Pas encore de remise en question de l’entraîneur donc, qui se projette même sur le mercato d’hiver. « Les réponses, on va les donner dans les semaines à venir mais pour l’instant, c’est très compliqué. Quand vous enchaînez huit défaites consécutives… il y a toujours un petit concours de circonstances avec une expulsion, un cadeau. Mais au final, ça fait défaite, constate-t-il. On est en droit de se poser des questions. On va travailler pour aider les joueurs, pour trouver des solutions. Vous parliez de recrutement, c’est dans les clous. Nous, on ne va surtout pas rester les bras croisés. » 

Arrivé en octobre dernier, Antoine Kombouaré sera toujours l’entraîneur de Toulouse cette semaine. Après le déplacement sur la pelouse de l’OL mercredi en Coupe de la Ligue, le TFC se rendra à Nice samedi prochain, avant la trêve… et peut-être une période de remise en questions.

!function(f,b,e,v,n,t,s){if(f.fbq)return;n=f.fbq=function()
{n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}
;if(!f._fbq)f._fbq=n;
n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,
document,’script’,’https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1065890633454496’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);

[ad_2]

Copyright Source link

guineetopsports
Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

la CAF confirme et savoure

Previous article

Monaco : Slimani de retour… comme ailier ?

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.