Header ad

La Fifa plus pourri qu’avant analyse du vote pour United 2026

La Fifa plus pourri qu’avant analyse du vote pour United 2026

Pour sa cinquième candidature à l’organisation de la Coupe du Monde, le Maroc a encore une fois perdu. La défaite était peut-être attendue mais le score laisse perplexe. Tous comptes faits, il y a eu trahison quelque part. Détails.

La rédaction de guineetopsports.com partage cette analyse et regrette la décision final et félicite malgré tout le Maroc qui méritait largement face au diktact de l’Amérique.

Maintenant que la défaite est consommée face au trio nord-américain, l‘heure est à l’analyse du vote du 13 juin. Qui a voté pour qui? Quelles sont les voix qui ont fait basculer le verdict en faveur de United 2026?

La pression Ahmad Ahmad

En dépit des menaces de Trump et les votes politiques contre le Royaume de certains pays traditionnellement hostiles à notre intégrité territoriale, le Maroc n’a pas perdu beaucoup de voix en Afrique.

Des 53 fédérations du continent qui ont voté, seules 11 voix sont allées à United. On s’attendait à plus de dégâts. Mais il semble que l’influence, voire la pression de Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football a donné ses fruits, permettant à l’Afrique de rester unie, ou presque, derrière la candidature marocaine. La voix du Ghana éliminé du vote n’aurait rien changé au verdict final. Il faut souligner que l’interférence politique n’a pas trop influé sur le vote du continent.

L’Europe tourne le dos au Maroc

De son côté, l’Europe a massivement voté pour United 2026. Plus pragmatiques, les Européens ont privilégié la raison au cœur. Ils ont jugé le dossier américain plus solide et plus rentable.

Hormis les amis traditionnels du Maroc comme la France et la Belgique, l’UEFA a majoritairement voté pour le trio nord-américain. Des 55 voix du vieux continent, le Maroc n’en obtient que 11. L’Espagne n’a pu voter puisque son président était en conférence de presse pour limoger Lopetegui, le sélectionneur de la la Roja. La Slovénie s’est abstenu.

Le Conmebol et la Concaf sans surprise

Alliée incontestable de ses voisins du Nord, la confédération sud-américaine (CONMEBOL) qui avait refusé de recevoir Maroc 2026 lors de sa campagne, a voté sans surprise pour son ami amérciain. Seul le Brésil a donné sa voix au Maroc. Il faut signaler également l’abstention de Cuba.

Trahison arabo-musulmane en Asie

Le Maroc comptait sur l’Asie pour faire la différence car la confédération asiatique est largement composée de pays arabes et musulmans.

Ce sont justement les “frères” du Maroc sur ce continent qui, non seulement ont voté contre sa candidature, mais, pour certains d’entre eux, ont fait campagne en faveur de son adversaire. Des 46 pays de cette confédération, seules 12 associations ont fait confiance au Royaume.

La Yémen, la Syrie, Oman, la Palestine et le Qatar sont les seuls qui ont dit non à Donald Trump. Les autres pays arabo-musulmans se sont rangés du côté de l’Amérique. L’iran n’a pas choisi son camp. Édifiant!

 

Par Kamal Mountassir http://sport.le360.ma

A propos de Guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

Recommandez pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.