+224620178930 83kindy(@)gmail.com
Amadou Diaby Antonio Souaré
ACTUALITÉFEGUIFOOT

Les accusations de corruption contre le vice-président de la Fédération, Amadou Diaby au menu

Amadou Diaby Antonio Souaré
638Views

La Commission Éthique de la Fédération Guinéenne de Football s’est réunie, ce vendredi 19 juillet, au siège de la FEGUIFOOT, dans la commune de Kaloum, pour statuer sur les manquements observés au niveau du staff du Syli national pendant la CAN 2019.

“Malheureusement il (Paul Put, l’entraineur du Syli, ndlr) n’a pas répondu à notre invitation. On espère que ce n’est que partie remise. Par contre, il y a d’autres témoignages que nous avons reçus. Alors il faut savoir que, la commission d’éthique après avoir reçu les différents témoignages et les preuves accablantes a reconnu M. Paul Put de délit de corruption. Ce qui constitue une violation de l’article 21 du code d’éthique de la fédération guinéenne de football. La commission se réunira mardi prochain pour prendre la sanction correspondante à ce délit”, a déclaré Amadou Tham Camara, président de la commission Éthique de la FEGUIFOOT à la sortie de cette réunion.

Selon lui, Paul Put n’a pas donné d’explications sur les raisons de son absence devant la commission Éthique, “pourtant il y a une correspondance qui lui est adressée par voie d’huissier l’invitant à venir. Il n’est pas venu, mais nous désespérons pas, une autre correspondance va partir encore avant que la sentence ne soit prononcée mardi, pour qu’il puisse être présent “, a fait savoir Amadou Tham Camara.

Au cours de la même réunion, les accusations de corruption contre le vice-président de la Fédération, Amadou Diaby, étaient aussi au menu. “Par ailleurs, la commission a également ouvert une enquête pour chercher à savoir les allégations de fraude à l’encontre du vice-président de la fédération guinéenne de football, M. Amadou Diaby”, a annoncé Tham Camara.

Poursuivant, le président de la commission Éthique a tenu à préciser que lors que quelqu’un est poursuivi pour corruption dans le domaine du football, “les statuts préconisent que ça soit les organes juridictionnels de la fédération qui s’en occupent. Et le recours c’est au tribunal arbitral du sport (TAS). Donc, les textes sont assez clairs là-dessus’’, a-t-il expliqué avant de dire que le coupable peut être condamné à “une interdiction de toute pratique liée au football à vie, pour un jour, deux ou un mois”.

A rappeler que l’entraineur du Syli a été limogé par la Fédération guinéenne du football pour ‘‘insuffisance de résultat’’ suite à la débâcle du Syli à la CAN 2019.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.