Mohamed Yattara, premier buteur d'Auxerre contre Saint-Etienne. (L. Argueyrolles:L'Equipe)
ACTUALITÉFOOTBALLINTERNATIONAL

Mohamed Yattara, buteur avec Auxerre contre Saint-Etienne.

Mohamed Yattara, premier buteur d'Auxerre contre Saint-Etienne. (L. Argueyrolles:L'Equipe)
101Views

Auxerre, avant-dernier de Ligue 2, s’est offert une qualification de prestige en éliminant en prolongation Saint-Etienne (3-0), cinquième de Ligue 1, mercredi.

La Coupe de France sait se révéler magique. Mais pour les équipes qui rêvent de la conquérir, elle peut aussi s’avérer tragique. Cette rencontre l’a rappelé. En se qualifiant, l’AJA, actuel 19 et avant-dernier de L2, s’est offert un rayon de soleil dans une saison bien noire jusque-là. Quant à Saint-Etienne, qui avait fait de cette Coupe de France l’un de ses objectifs majeurs, cette élimination dès les 16es de finale le replonge dans les doutes qui l’accompagnent depuis le début de la saison. A quatre jours du derby très attendu devant Lyon, ce revers tombe mal.

Le film du match

Auxerre a d’ailleurs placé le premier tir cadré de cette partie par Boto (17e). Saint-Etienne a répliqué aussitôt par Roux qui, en pivot, a buté dans la surface sur Boucher (18e). Puis Lemoine a manqué le cadre (19e). Ce match aux contacts rugueux et guère sanctionnés par M. Abed, l’arbitre de cette partie, a failli basculer dès la 25e minute quand Bryan Dabo a repris à bout portant de la tête le coup franc rentrant de Selnaes. Mais M. Abed avait signalé une position de hors-jeu de Dabo. A l’image de ce tir en pivot mollement cadré par Monnet-Paquet (27e), ce contretemps a semblé avoir coupé les jambes des Stéphanois. Elles le furent d’autant plus que Sparagna a sauvé sur sa ligne un ballon que Monnet-Paquet pensait avoir poussé au fond du bout des crampons (37e).

Une prolongation à sens unique

Le match s’est alors rééquilibré, et a même failli tourner en faveur de l’AJA cette fois, quand Moulin a laissé échapper un ballon anodin au sol. Mais Konaté n’a pas su en profiter (40e). Lacroix a vu sa reprise de la tête contrée en corner (47e). Ba (59e) et Dabo (64e) ont encore manqué le cadre (59e) et ce match est tombé dans l’à peu près. Puis il a de nouveau tourné en faveur des Stéphanois, désormais maîtres du ballon. Mais Boucher a claqué main droite la frappe de Rocha Santos, dont il s’agissait de la première apparition en professionnel (79e). Avant cela, Hamouma, un autre rentrant, n’avait pas assez piqué son ballon (71e).

Auxerre a procédé en contres. Et ce fut la bonne solution. Sur l’un d’eux, il a fallu toute la détermination de Malcuit pour empêcher Ba de cadrer à angle fermé (69e). Signe des efforts consentis, le numéro 10 ajaïste a terminé la rencontre perclus de crampes. Il s’est relevé pour rater à bout portant de la tête le but de la qualification (90e+1). Yattara lui fa fait oublier son raté en profitant d’une grosse mésentente de la défense stéphanoise pour pousser le ballon de la tête de près et au fond (98e, 1-0). Ba le «maudit» a encore buté sur sur Moulin. Mais sur le renvoi, Birama Touré a trouvé la lucarne droite (105e, 2-0). Puis Boto, en pivot, a inscrit le troisième but (119e). «Et un, et deux et trois zéro», s’est mis à scander le public franchouillard stade de l’Abbé-Deshamps. L’AJA tient son exploit.

Bernard Lions, à Auxerre
http://www.lequipe.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.