INTERNATIONAL

pourquoi le match contre Bordeaux a peut-être simplifié les choix de Tuchel avant Dortmund

0
Temps de lecture : 3 minutes

Le message des supporters parisiens lors du match contre Bordeaux est clair: le PSG doit gagner contre Dortmund en Ligue des champions, le 11 mars. Surtout, les ultras du club de la capitale attendent une réaction d’orgueil de leurs joueurs ainsi que de Thomas Tuchel. 

Sifflé par le public du Parc des Princes ce dimanche, le technicien allemand va devoir trouver les mots et la tactique pour mettre à mal le Borussia et assurer la qualification pour les quarts de finale européens. La victoire difficile contre les Girondins (4-3) pourrait bien lui avoir déjà donné quelques éléments de réponse.

Thiago Silva blessé, Marquinhos repositionné

En difficulté depuis son retour de blessure, Thiago Silva est rapidement sorti lors de ce match de la 26e journée de Ligue 1. Après la rencontre, Thomas Tuchel n’a pas caché son inquiétude après le pépin physique du Brésilien à deux semaines et demie du duel contre le BVB.

« Thiago est sorti après une blessure musculaire pas trop grave, mais suffisamment grave quand même pour qu’il quitte le terrain, a indiqué le technicien après la victoire. Je suis un peu inquiet mais on doit attendre deux ou trois jours pour être plus précis. »

Déjà contesté après son match compliqué à Dortmund, le souci musculaire du défenseur de 35 ans pourrait bien pousser son entraîneur à le laisser sur la touche lors du huitième de finale retour de Ligue des champions.

Depuis le début de la saison, Thomas Tuchel a confirmé à plusieurs l’importance qu’il accordait au rythme de ses joueurs. Une éventuelle absence de Thiago Silva le conduirait ainsi à replacer Marquinhos en défense centrale pour épauler Presnel Kimpembe comme cela a été le cas ce dimanche soir contre Bordeaux.

Moins de solutions dans l’entrejeu

Probablement l’un des meilleurs Parisiens à l’aller, Marco Verratti manquera le retour contre Dortmund après un énième carton jaune. Privé de son maître à jouer, Thomas Tuchel aurait pu s’appuyer sur le duo Gueye-Marquinhos mais le Brésilien risque de se retrouver en défense lors des prochains matchs. Si bien que les options à la disposition de l’entraîneur allemand se réduisent.

Ecarté du groupe en Ligue des champions, car moins polyvalent que Tanguy Kouassi, selon les dires de son coach, Leandro Paredes pourrait bien retrouver du temps de jeu lors des rencontres à venir. Son retour dans l’équipe face aux Girondins, même sans quitter le banc, est un signe que Thomas Tuchel compte sur lui. Le nouveau pépin à la cuisse d’Ander Herrera et l’inexpérience du jeune titi Kouassi au plus haut niveau risquent de jouer en faveur de l’international argentin, titulaire en puissance avant Dortmund. Reste à savoir si le PSG jouera à deux ou trois milieux face au club de la Ruhr.

Le rouge de Neymar, du repos forcé

En manque de rythme malgré son but à Dortmund, Neymar avait ensuite vivement critiqué les choix du PSG quant à son temps de jeu. L’international auriverde n’a pas caché sa frustration suites aux précautions prises pour le préserver avant l’échéance en Ligue des champions.

En interne la sortie de Neymar a agacé, alors que Thomas Tuchel a joué l’apaisement face aux médias tout en confirmant la décision collégiale prise par le club. Passablement nerveux et expulsé après une balayette sur Yacine Adli lors du duel contre Bordeaux, l’ailier de 28 ans ne devrait pas beaucoup jouer avant le match retour contre Dortmund.

Automatiquement suspendu pour le match contre Dijon samedi prochain (17h30) en Ligue 1, Neymar pourrait voir sa sanction alourdie par la LFP. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel se réunira, comme chaque semaine, mercredi pour étudier le cas de l’attaquant du PSG.

Si sa peine était alourdie, Neymar manquerait alors la demi-finale de Coupe de France sur le terrain de Lyon, le 4 mars. Il ne lui resterait alors qu’un match à Strasbourg pour retrouver du rythme avant jeu avant le huitième de finale retour de Ligue des champions face au Borussia Dortmund. Strasbourg, justement l’adversaire contre lequel le Brésilien s’était blessé en 2019. Thomas Tuchel ne prendra peut-être aucun risque cette fois et décidera de laisser sa star au repos.

L’incertitude en pointe

Surprenant presque tout son monde à l’aller en Allemagne, Thomas Tuchel a choisi de repasser au 4-3-3 et de laisser Mauro Icardi et Edinson Cavani sur le banc pendant tout le match. Lors du retour, le 11 mars prochain, l’entraîneur allemand se montrera peut-être moins frileux et décidera d’aligner ses « quatre fantastiques ».

A moins que… à moins qu’Edinson Cavani ne parvienne à intégrer le onze du PSG. Auteur de son 200e but sous le maillot parisien, l’Uruguayen a peut-être rebattu les cartes dans la hiérarchie avec Mauro Icardi. Alors que le joueur prêté par l’Inter semble un peu moins bien, le « Matador » reste sur deux buts en trois apparitions. Suffisant pour regagner une place de titulaire en C1? Pas sûr.

Voilà l’une des incertitudes à laquelle Thomas Tuchel doit encore trouver des réponses. Le match contre Dijon puis celui face à Lyon en Coupe de France pourraient donner des indications supplémentaires et servir à préparer au mieux ce duel capital face au Borussia Dortmund. Une échéance où Thomas Tuchel n’aura plus le droit à l’erreur s’il envisage un avenir durable à Paris.

>> PSG-Dortmund, c’est le 11 mars sur RMC Sport 1





Copyright Source link

guineetopsports
Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

la réaction de Mbappé à la banderole des supporters

Previous article

Juninho déplore l’absence de « méchants et de voyous » à Lyon

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.