que sont devenus les champions de France 2010?

[ad_1]

Steve Mandanda (35 ans)

Le seul champion 2010 toujours présent dans l’effectif olympien. Excepté une courte parenthèse en Premier League, à Crystal Palace, le gardien marseillais a traversé les années 2010 avec des hauts mais aussi quelques bas. Sacré champion du monde, il est devenu le gardien le plus capé de l’histoire du club avec plus de 400 matchs avec le maillot phocéen. Après un exercice 2018-2019 catastrophique et une cure à Merano, il est revenu au top.

Laurent Bonnart (40 ans)

Le titre en poche, l’arrière droit file à l’AS Monaco. Suivent des passages à Lille, l’AC Ajaccio et enfin à Châteauroux où il met fin à sa carrière en 2015. Proche de sa famille et de celle de son épouse, il reste dans la région Centre avant de s’installer dans le bassin d’Arcachon où il réside toujours. Professionnellement, il n’a pas été convaincu par ses piges comme consultant pour RMC Sport et Infosport. « Comme pendant ma carrière, la vie a tourné autour de moi, j’ai choisi de suivre plutôt les aspirations de ma femme, indiquait-il il y a un mois à La Provence. Nous avons donc le projet de monter des résidences saisonnières. »

Vitorino Hilton (42 ans)

Inoxydable Hilton. Le défenseur brésilien ne s’arrête pas. Parti à Montpellier en 2011, il est à 42 ans le capitaine d’une solide équipe du MHSC. Et il sera encore là la saison prochaine. Et peut-être même celle d’après. « Je me sens très bien, confiait-il à RMC au début du confinement. J’ai envie de faire une dernière saison, si le club l’accepte. Oui, une dernière saison, promis. On parlera en fin de saison pour voir si mon souhait et le souhait du club s’accordent. Mon corps est capable de tenir le choc. » Dans l’Hérault, Hilton a ajouté un 2eme titre de champion de France à son palmarès, en 2012, sous les ordres de René Girard. 

Souleymane Diawara (41 ans)

Pour « Souley », les années 2010 sont agitées. Poursuivi en justice pour complicité d’extorsion de fonds et complicité d’extorsion de véhicule, il est écrouée pendant trois mois à la prison des Baumettes avant d’échapper de peu à une peine plus sévère (le parquet avait requis un an ferme). Côté football, son aventure avec l’OM s’achève en 2014, au terme de son contrat. Le président Vincent Labrune qui souhaite le prolonger décide de retirer son maillot floqué du numéro 21. « Je pense qu’il a cru que ça allait me faire bander, réagit l’intéressé dans l’émission 100% Ligue 1, alors que sa tunique a depuis été ré-attribuée. Je m’en bats les c…. Je n’en ai strictement rien à foutre. Je n’ai pas soigné quelqu’un. » Diawara met un terme à sa carrière en 2015 après une ultime saison à Nice. Avec son ami Mamadou Niang, il a participé au projet du club de l’Athlético Marseille (National 3). 

Gabriel Heinze (42 ans)

Après l’OM qu’il a quitté en 2011, l’Argentin porte les maillots de l’AS Roma puis des Newell’s Old Boys, dans son pays. Il raccroche les crampons en 2014 et devient entraîneur. Pressenti à l’OM, notamment après le départ de Marcelo Bielsa, il a déjà dirigé trois clubs. Au mois de mars, il a annoncé son départ de Velez Sarsfield, à la troisième place du championnat. 

Heinze et Diawara

Taye Taiwo (35 ans)

Les fans marseillais n’ont pas oublié son sourire, sa frappe de balle surpuissante et ses débordements sur l’aile gauche ou… avec un micro. Après divers expériences en Italie, en Angleterre, en Turquie ou en Suède, l’e puissant arrière gauche nigérian était sous contrat avec le club finlandais du RoPS Rovaniemi. Il est libre depuis le début de l’année 2020.

Stéphane Mbia (34 ans)

Le Camerounais, joueur clé du titre après avoir reculé du milieu en défense centrale, a beaucoup voyagé. Il a surtout étoffé son palmarès avec deux Ligues Europa glanées avec le FC Séville en 2014 et 2015. Après un bref retour en Ligue 1, à Toulouse en 2018-2019, il retourne en Chine au Wuhan Zall. Dans la ville épicentre de la pandémie de coronavirus, il échappe au confinement total en s’engageant juste avant au Shanghaï Shenhua. Il passera le confinement en famille dans son pays, au Cameroun.

Charles Kaboré (32 ans)

C’est en Russie que le milieu de terrain a pris ses quartiers depuis 2013. Après un long séjour à Krasnodar, il file au Dynamo Moscou. Capitaine du Burkina Faso où il côtoie notamment le Lyonnais Bertrand Traoré, il rêve de disputer sa 6eme CAN de sa carrière en 2021.

Niang, Brandao, Cheyrou, Valbuena et Lucho Gonzalez

Edouard Cissé (42 ans)

L’ancien Parisien a déjà 32 ans quand il triomphe en Ligue 1.  Sa carrière s’achève du côté de l’AJ Auxerre, deux ans plus tard. La suite ? Ambassadeur… du PSG, il devient consultant pour différents médias et notamment pour l’émission Téléfoot jusqu’en 2018. Depuis il bosse sur deux projets : un podcast et une structure de management de joueurs. 

Fabrice Abriel (40 ans)

Après Nice et un dernier challenge en Ligue 2, à Valenciennes, le milieu de terrain met un terme à sa carrière en 2015. Il devient consultant pour RMC Sport et Canal+ et passe ses diplômes d’entraîneur. Il devient notamment sélection adjoint de l’équipe de France militaire puis intègre le staff d’Amiens en 2018. Arrivé à l’OM en 2009 en provenance de Lorient, il a récemment révélé être à l’époque le 2eme choix de Didier Deschamps derrière Plasil. Le coach marseillais avait eu le Tchèque sous ses ordres à Monaco.

Benoît Cheyrou (39 ans)

Le foot sur les terrains professionnels, c’est du passé depuis décembre 2017 pour le milieu de terrain. Après l’OM où a été écarté à la suite d’un désaccord avec Vincent Labrune, le petit frère de Bruno Cheyrou a rejoint la MLS et le club canadien du Toronto FC. C’est au Canada  qu’il termine sa carrière un an après avoir échoué en finale. Depuis, il n’a pas quitté le football puisqu’il est devenu consultant, notamment pour RMC Sport.

Niang et Lucho Gonzalez

Lucho Gonzalez (39 ans)

Après l’OM, l’idole du Vélodrome est retournée à son ancien club, le FC Porto en 2012. Du Portugal au Qatar (Al Rayyan), du Qatar en Argentine (River Plate), et enfin d’Argentine au Brésil, « El Commandante » est toujours un joueur en activité, au Brésil, à l’Atlético Paranaense même s’il joue moins (17 matchs en championnat, 4 en Copa Libertadores la saison passée). « Je suis un peu l’OM, mais ce n’est pas facile de voir les matches ici, confiait-il y a deux ans sur l’antenne de RMC. Ça reste pour moi un club important. »

Mathieu Valbuena (35 ans)

Petit Vélo roule toujours. Il fait les beaux jours de l’Olimpiacos, avec qui il a créé la surprise en éliminant Arsenal en 16eme de finale de Ligue Europa avant la suspension de la compétition. Entre l’affaire de la sextape qui a sonné le glas de son aventure en équipe de France, et un retour sulfureux au Vélodrome avec le maillot de l’OL, l’après-titre fut, pour lui, très mouvementé.

Mamadou Niang (40 ans)

Le meilleur buteur de l’OM la saison du titre (18 buts) raccroche les crampons en  2015. Après l’OM, il tente des défis en Turquie et au Qatar avant un retour en France, à Arles-Avignon. Devenu directeur sportif de l’Athlético Marseille, en National 3, il découvre ses nouvelles fonctions : « Avant j’étais sur le terrain, très proche des joueurs, je participais même à certaines séances avec eux, confiait-il récemment à RMC Sport. Maintenant je suis davantage derrière mon téléphone, derrière le bureau. J’essaye de gérer un peu tout ce qui est lié au sportif. C’est quelque chose de différent mais ça me plait, je reste dans ce milieu. » « Mamade » a aussi goûté à la politique en se présentant aux élections municipales de Marseille sur la liste de Saïd Ahamada (LREM) dans les 15eme et 16eme arrondissements. 

Brandao (39 ans)

Entre un coup de boule à Thiago Motta avec Bastia et un but décisif pour les Verts en finale de la Coupe de la Ligue en 2013, l’après-titre est contrasté pour l’avant-centre brésilien. Aujourd’hui, Brandao est un jeune retraité. En 2018, il a dit stop au football pour devenir entraîneur des U17 de Londrina, un club amateur au Brésil. Avant de se reconvertir, il avait accepté un ultime défi, celui que lui a lancé un certain José Anigo, en Grèce, avec le club de l’APO Levadiakos.

Hatem Ben Arfa (33 ans)

L’attaquant français est bien parti pour laisser une empreinte aussi transparente au Real Valladolid qu’à l’OM lors de la saison du titre. En dehors d’une saison énorme avec l’OGC Nice en 2015-2016, HBA et ses clubs ont toujours déchanté. Et cela dix ans que ça dure… 

Bakari Koné (38 ans)

L’attaquant de poche (1,63m) a pas mal bourlingué après son passage à Marseille, notamment du côté du Moyen-Orient. Après un passage peu concluant au Paris FC, il retourne dans son pays, en Côte d’Ivoire où il est joueur, directeur sportif et désormais président du club de l’ASEC Mimosas. C’est dans ce club que tout avait commencé à l’orée des années 2000. 

Fernando Morientes (44 ans)

C’est sur le titre de champion avec l’OM que l’avant-centre espagnol met un point final à une carrière professionnelle de 17 ans. L’ex-artificier du Real Madrid est devenu entraîneur avec l’équipe B des Merengue puis en D3 espagnole. 

Dassier et Deschamps




[ad_2]
Copyright Source link

Apropos guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

//graizoah.com/afu.php?zoneid=2835583