INTERNATIONAL

renversants, les Marseillais ne s’arrêtent plus

0
Temps de lecture : 2 minutes

Ce serait peut-être un peu présomptueux pour les Marseillais de dire qu’ils ont envoyé un message, mais ils ont montré, une nouvelle fois, que leur deuxième place en Ligue 1 est loin d’être usurpée. Opposé ce dimanche soir à Bordeaux pour un choc de haut de tableau, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps entre ces deux équipes, l’OM s’est encore offert sur ses terres le scalp d’un concurrent direct au podium. Après Saint-Etienne, après Lille, après Lyon, les Girondins se sont à leur tour inclinés au Vélodrome cette saison (3-1), dépassés dans l’agressivité, et surpassés, surtout, dans une seconde période à sens unique.

Cette victoire, la sixième de suite pour l’OM en championnat, permet à Steve Mandanda et ses camarades de réaliser l’une des belles opérations du week-end. Après 17 journées, l’OM (34 pts) compte ainsi six longueurs d’avance sur le LOSC, et même sept sur le Stade Rennais, quatrième. C’est évidemment trop peu, et trop tôt pour s’enflammer, mais cela peut commencer à lui donner des idées.

Un Payet encore intenable

Avant de s’offrir un bon succès, Marseille a pourtant débuté la soirée à l’envers. En dehors du terrain, avec certains de ses supporters prenant à partie des fans bordelais – autorisés dans la cité phocéenne pour la première fois depuis 2014 – puis sur la pelouse. A la 31e, c’est en effet Yacine Adli, l’ancien du PSG, qui a ouvert la marque pour les Girondins d’une splendide frappe de 25 mètres (1-0).

Un premier but pas forcément illogique: si l’OM a globalement tenu la balle en première période (60% de possession), il n’a pas trop su quoi en faire, handicapé par l’absence de Dario Benedetto et la présence d’un Valère Germain beaucoup trop discret à la pointe de l’attaque, malgré les mouvements amorcés par un bon Dimitri Payet.

Et puis au retour des vestiaires, la rencontre a soudainement basculé. Difficile de dire si c’est le discours d’André Villas-Boas ou la grossière erreur de Pablo qui a relancé les Olympiens, mais toujours est-il que l’OM a directement égalisé sur le corner concédé par le Brésilien, grâce à une tête d’Amavi (1-1, 48e). Avant de partir à l’assaut du but girondin… et de doubler la mise, lorsque Sanson a profité d’un mauvais renvoi d’Otavio pour fusiller Costil (2-1, 60e) et offrir la victoire aux siens.

Une victoire consolidée dans les toutes dernières secondes par Radonjic (3-1, 90e+2) sur la 24e et dernière frappe olympienne, et chaudement saluée par le Vélodrome. Les supporters marseillais peuvent être satisfaits: leur équipe n’a désormais plus perdu en championnat depuis un mois et demi.

!function(f,b,e,v,n,t,s){if(f.fbq)return;n=f.fbq=function()
{n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}
;if(!f._fbq)f._fbq=n;
n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,
document,’script’,’https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘1065890633454496’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);



Copyright Source link

guineetopsports
Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, BasketBall, Vélo, course, natation etc.. et en continue ...

Belmadi a donné le coup d’envoi de OM-Bordeaux et présenté le trophée de la CAN 2019 au public marseillais

Previous article

Coupe de la CAF : Pyramids cartonne 6-0, Horoya et Djoliba en tête

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.