ACTUALITÉNon classé

Girondins de Bordeaux : le mercato jugé par les supporters

But Natio Transferts

Depuis cinq ans, les Girondins ont du mal à dénicher des perles rares sans vendre au préalable leurs meilleurs joueurs. Claude Pèze, fan emblématique du club bien connu sur Twitter, et Nicolas Pietrelli, du site WebGirondins, décryptent le mercato bordelais pour But!.

But! National Transferts : Messieurs, quelles attentes placez-vous dans le mercato girondin ?

Nicolas Pietrelli : Que les meilleurs joueurs de l’effectif ne soient pas tous vendus ! Ensuite, si on peut se renforcer avec deux ou trois bons joueurs, ce ne sera que du plus.
Claude Pèze : Dans l’idéal ? Qu’on se déleste des éléments du groupe qui n’ont pas ou plus leur place (ndlr : Traoré), qu’on prête des jeunes pour l’expérience (comme Kaabouni, qui a rejoint le Red Star) et qu’on recrute intelligemment pour compenser nos faiblesses en défense centrale et au poste de milieu défensif.

Entre l’arrivée de bons joueurs ou le départ des cadres, qu’est-ce qui a le plus de chances de se produire ?

N.P. : Je pense que Diego Rolan va être vendu. Si Bordeaux récupère 15 ou 20 millions, ça permettra de combler le déficit structurel du club depuis 2011. De toute façon, on sait qu’on a 7 millions à combler chaque année. Soit M6 sort le porte-monnaie, soit on vend de bons joueurs. Avec les arrivées de Chantôme et Kiese-Thelin cet hiver, le déficit s’est creusé, dur de recruter ensuite…
C.P. : Malheureusement, il est plus probable de voir partir l’une de nos valeurs sûres que de voir débarquer au Haillan un joueur à fort potentiel comme a pu l’être Gourcuff.

C’est quand la dernière fois que Bordeaux a réussi un mercato ?

N.P. : Alors là, ça date ! Je dirais en 2007, avec notamment l’arrivée d’Alou Diarra, qui venait pallier le départ d’un Mavuba très prometteur mais sans plus. Diarra a été au top de sa carrière avec Bordeaux (ndlr : de 2007 à 2011). Mais il y aussi le cas de Rolan en janvier 2013, qu’on achète 2 millions, qui ne fait rien pendant un an et demi, qui explose après et se vend 15 millions. Si ça se fait, c’est un mercato assez réussi.
C.P. : Sous Tigana, c’est un exemple de réussite à l’envers : on a réussi à tout foirer ! On a remplacé Chamakh, Gourcuff et Cavenaghi par Modeste, Maazou et Ben Khalfallah. Le dernier mercato réussi remonte à 2006-07 : Wendel, Fernando dont on lève l’option d’achat, Micoud puis Cavenaghi et Jussiê au mercato d’hiver. Un recrutement plus qu’intelligent !

“On sait qu’on a 7 millions à combler chaque année. Soit M6 sort le porte-monnaie, soit on vend de bons joueurs”

Comment expliquez-vous le manque d’intérêt des joueurs pour les Girondins ?

N.P. : Je ne sais pas… Quand le projet sportif et financier n’est pas clair, les joueurs vont ailleurs. Et puis, quand vous voyez des éléments comme Traoré ou Jussiê prolonger de deux ans, ça fait un peu prime pour service rendu au club… C’est dommage de fonctionner comme ça.
C.P. : En venant aux Girondins, …read more

PAR GUINEETOPSPORTS.COM

— guineetopsports

Author Signature for Posts

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, Basketball, Vélo, Course, Natation et en continu ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité