ACTUALITÉ

La Course au Leadership du Football Guinéen : Entre Ambitions, Crises et Patriotisme

Le football guinéen en quête d’un leadership éclairé et fort. Deux Comités de Normalisation en moins de 10 ans, tout le monde a envie de dire : ça suffit. Les acteurs doivent s’entendre pour construire un secteur des sports en pleine chute.
Les acteurs en lice sont connus du grand public. Le premier à officialiser sa candidature Abdoul Karim Bangoura, grand footballeur. Il fait partie de la génération des années 90. À cette époque, ceux qui mouillaient le maillot, le faisaient beaucoup plus par patriotisme. Il n’est donc pas riche comme Les Samuel Eto’o et Georges Weah. Il a vu les dirigeants du football prendre des décisions qui lui ont été préjudiciables avec ses coéquipiers. Ils ont toujours manqué de l’essentiel pour se mettre au niveau des marocains.
Il croit comme Samuel Eto’o, qu’à la tête de la fédération guinéenne de football, il peut apporter du sang neuf. La première fois, il était sous les aisselles d’Antonio Souaré, il semble qu’il s’est affranchit. Pour gagner, il ne devra pas se contenter de son parcours de footballeur. Il devra disposer d’un projet vendable et rassurer qu’il est plus qu’un ancien footballeur dont le mérite serait d’avoir empêché par moment les attaquants des équipes adverses, d’investir la surface de réparation du syli national et de marquer contre Saliou Diallo, l’un des célèbres gardiens de son époque.
Boubacar Sampil. Le seul des coépoux du football guinéen à rester dans le jeu. Antonio, KPC et Super V s’étant retiré officiellement pour l’instant. Il a cédé la gestion de l’AS Kaloum à l’actuel secrétaire général du ministère des mines. Sa liste est faite en grande partie de cadres de l’administration publique. Il est de ceux qui sont au centre de toutes les crises que traversent le football guinéen. Mais il est aussi de ceux dont les entreprises sponsorisent le championnat national. Il ne manque donc pas de patriotisme. Il devra en revanche montrer sa capacité à rassembler au-delà de son clan, très fidèle à Super V.
Le Général Mathurin Bangoura. Le manager que le CNDD a révélé aux guinéens. Ancien ministre des télécommunications et des transports et ancien gouverneur de la ville de Conakry. On dit de lui de belles choses. Partout où il passe, il laisse des traces. Il porte une liste du groupe des 47 proches de Antonio Souaré, mais il ne les a plus au complet. AKB et Almamy Saidou Sylla de Soar académie ayant constitué leurs listes et d’autres défections ayant été signalées.
Almamy Saidou Sylla de Soar académie, il a fait de bonnes études y compris, celles en lien avec la gestion des sports. Manager d’hôtels fondés par son père, il a réussi à donner une place à son club dans le championnat national de ligue 1. Il n’est pas content du G47, mais il a de grandes ambitions pour le football guinéen.
Tous les quatre devront convaincre les membres statutaires, qui bien souvent ne se contentent pas des discours. Celui qui paiera plus, aura plus de chance de bénéficier de leurs voix. À condition qu’ils ne changent de coutume avant le 25 novembre prochain
PAR GUINEETOPSPORTS.COM

— guineetopsports

Author Signature for Posts

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, Basketball, Vélo, Course, Natation et en continu ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité