ACTUALITÉCAN

CAN 2023 : Le sifflet guinéen absent de la symphonie arbitrale africaine

La sélection des arbitres pour les grandes compétitions internationales est toujours un sujet brûlant, débattant de l’expertise, de l’expérience et, parfois, de la politique du sport. La récente annonce par la Confédération africaine de football (CAF) concernant les 30 arbitres choisis pour officier la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire soulève des questions importantes sur la représentation au niveau de l’arbitrage.

L’absence d’un arbitre guinéen parmi les sélectionnés est remarquable, et sans doute décevante pour la communauté footballistique de la Guinée. Elle résonne d’autant plus fort qu’à la CAN précédente, la présence de Sidiki Sidibé en tant qu’arbitre assistant avait apporté un certain prestige et une reconnaissance pour l’arbitrage guinéen.

Cette situation soulève des interrogations légitimes : pourquoi aucun arbitre guinéen n’a-t-il été jugé à la hauteur pour cette édition ? Est-ce une question de formation, de performance, ou d’autres facteurs qui échappent à l’œil du grand public ? C’est un appel à la réflexion et à l’action pour les instances dirigeantes du football guinéen pour renforcer la formation et le développement de leurs arbitres.

Par ailleurs, la présence de cinq arbitres femmes dans cette liste est un signe positif d’évolution et de diversification. Les noms de Salima Radhia Mukansanga, Carine Atezambong et Karboubi Bouchra, déjà connues pour avoir dirigé le match Guinée-Zimbabwe lors de la dernière édition, témoignent de l’émergence et de la reconnaissance du talent féminin dans le monde de l’arbitrage, traditionnellement dominé par les hommes.

Les pays comme le Maroc et l’Égypte, avec sept arbitres chacun, ainsi que l’Algérie, montrent une fois de plus leur influence et leur réputation dans le domaine de l’arbitrage sur le continent africain. La Côte d’Ivoire, le Gabon et le Sénégal, bien représentés également, démontrent que la qualité de l’arbitrage dans ces pays est reconnue au plus haut niveau.

Pour la Guinée, il est temps de regarder vers l’avenir, d’investir dans la formation d’arbitres capables de se hisser au niveau des compétitions continentales et internationales. C’est par l’excellence dans tous les domaines du football que la Guinée pourra affirmer sa place sur la scène africaine et mondiale.

Le football, c’est plus que le jeu ; c’est une représentation de la compétence et de l’engagement. Pour la prochaine CAN, même si les sifflets guinéens ne résonneront pas sur les pelouses ivoiriennes, il faut voir cet épisode comme un moment de réflexion et de croissance, un défi à relever pour que demain, les talents guinéens dans l’arbitrage soient incontestables et indéniables.

PAR GUINEETOPSPORTS.COM

— guineetopsports

Author Signature for Posts

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, Basketball, Vélo, Course, Natation et en continu ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité