ACTUALITÉ

Congrès de la Feguifoot: Mathurin et son G47 en phase de privatisation du football guinéen quoi qu’il en coûte vis-à-vis de l’Etat (Par M. Babila)

Congrès de la Feguifoot: Mathurin et son G47 en phase de privatisation du football guinéen quoi qu’il en coûte vis-à-vis de l’Etat (Par M. Babila).

Alors que le calendrier des élections des ligues régionales est en train d’être déroulé pour la mise en place du COMEX de la Feguifoot, le Général Mathurin Bangoura et son « fameux >> G47, décident de plomber le football Guinéen. Cela, à quelques jours seulement du coup d’envoi de la CAN Côte d’Ivoire 2024, où la Guinée est attendue. La raison est toute simple, à défaut de faire admettre sa candidature invalidée par la commission électorale de recours pour violation des règles d’éthique de la FGF et de la FIFA, le Général Mathurin, veut à tout prix prendre le contrôle des ligues régionales pour décider de l’avenir du football guinéen. Cet objectif étant en train d’échouer, lui et son << malfamé » G47 se résument à la décision d’empêcher la tenue des élections du prévues pour le 6 janvier prochain.Trop c’est trop. Face au péril du football guinéen, on se doit d’agir pour éviter de compromettre l’avenir et le bien-être de la jeunesse de notre pays, majoritairement passionnée et dominée par ce sport roi.Depuis mai 2021, le football Guinéen est dans la traversée du désert due à une crise de leadership. Elle fait suite à l’élimination de la candidature d’Antonio Souaré, ancien président de la Fédération qui a été rattrapé par sa gestion et par les textes régissant le football guinéen. C’est les tentatives désespérées de soutien conditionnel à sa cause, qu’est né le fameux groupe de G47.Au fil des ans et dans la conduite des choses, ce G47 au lieu d’être une solution pour le football guinéen, s’est véritablement constitué en obstacle, ou du moins en << virus » qu’il faut impérativement et nécessairement éradiqué pour le développement de notre football.Avec le retrait forcé de l’ancien magnat de la loterie guinéenne des activités de la Feguifoot, le même G47 est resté campé illogiquement sur sa position de bloquer les choses jusqu’en novembre 2021. Cela a conduit à la mise en place d’un comité de normalisation en décembre de la même année.Le mandat de ce comité devrait se terminer par la mise en place du Comité Exécutif de la Fédération Guinéenne de Football. Le processus étant enclenché, s’est heurté à l’attitude << désobligeante et inacceptable » du même G47 dont on est en droit d’appeler désormais le « G Kalachnikov >> qui tire sur le football Guinéen dans le délire.

Avec son « nouveau parrain » le Général Mathurin Bangoura, le G « cancérogène » qui affecte dangereusement le football guinéen et dont l’attitude de certains membres ressemble à celle d’un << troupeau » qui se nourrit par les soins d’un berger pour son intérêt, semble déterminer à enterrer définitivement le sport roi dans notre pays.Le Général Mathurin en bon militaire et en vrai GénéralDans les armées modernes, le rôle d’un officier consiste à : « commander ses hommes, veiller à leur formation, contrôler la cohérence du groupe assurer la bonne conduite des missions. En tant que militaire, il doit être rigoureux, vigilant et respectueux de la hiérarchie, avoir le sens du travail d’équipe et de l’entraide et choisir une vie en collectivité au service de la Nation ».Le Général Mathurin semble avoir bien appris ce cours militaire. Depuis l’annulation de sa candidature, en qualité de « bon chef militaire », il se montre déterminer à défendre sa cause peu importe la rationalité. Aux commandes de sa troupe domptée, il reste cohérent dans sa démarche << Mathurin et le G47 ou rien ».De son statut d’ancien haut perché de la gendarmerie nationale qui a occupé des hautes fonctions au sommet de l’Etat et pendant plusieurs années, le Général Mathurin semble disposer de tout ce qu’il faut en avoirs et en expériences pour entretenir et conduire sa troupe le G47, dans la direction qu’il souhaite. Cela dans une subordination rigoureuse et religieuse à un Ministère des Sports qui baigne dans l’incompétence et dans l’amateurisme à la recherche d’un compromis utopique en toute violation des textes autour du G des « carences secrètes » ou G47.Sauf que malheureusement, le travail d’équipe de ce G47 se limite à la seule défense des intérêts individuels et égoïstes des << oligarques » au désir insatiable qui veulent continuer éternellement à se servir du football Guinéen au détriment de l’intérêt collectif de la famille sportive et des amoureux du cuir rond.Pourtant, tout semblait aller dans le sens d’une résolution définitive de cette crise honteuse et hideuse, délibérément entretenue par un groupe d’individus. Les deux réunions tenues à la présidence et l’accord qui en a découlé en est la preuve. Deux des candidats retenus à l’élection du COMEX, le représentant du troisième et le Général Mathurin candidat disqualifié, étaient tous présents et ont prêté serment de respecter engagements et de garder secrets les termes de leur accord signé au chevet du Ministre Secrétaire Général de la Présidence.Contre toute attente, tel dans un film de la mafia colombienne, le Général Mathurin et sa troupe le G47 font la volte-face ou le rétropédalage à 360°, pour affirmer publiquement qu’ils vont empêcher la tenue des élections du 6 janvier prochain.<< Le G47 ne participera pas à ces élections. On va faire en sorte que le quorum ne soit pas atteint. Ils sont en train de se battre pour avoir le quorum, mais après cette conférence, le lundi, nous allons convoquer une réunion extraordinaire lors de laquelle nous allons demander la révocation de la Commission électorale et celle de recours, parce que nous avons ce pouvoir en tant que membres statutaires. Ce qui est en train de se passer, ces cadres que nous avons désignés et auxquels nous avons fait confiance, ne sont pas en train de jouer leurs rôles », a clairement indiqué le patron de la troupe du G47 lors d’une conférence de presse ce samedi à Conakry.Ces propos sont l’expression d’une défiance vis- à-vis de l’Etat qui se doit désormais de prendre ses responsabilités, vu que le G47 lui-même estime que l’Etat peut décider de la solution adéquate pour mettre fin cette crise sans que cela ne soit perçu comme une ingérence ouDes interrogations…Si ce fameux G47 est pour le développement du football Guinéen, pourquoi cherche-t-il à empêcher la tenue des élections du 6 janvier 2024? Sont-ils pour la cause d’un homme pour des intérêts personnels ou la cause du football guinéen et de ses acteurs?Comment un homme à la trempe du Général Mathurin Bangoura, peut refuser d’admettre son exclusion et celle de sa liste par un organe dont il a participé à la mise en place? Homme d’Etat qu’il est et pour les nombreux efforts et sacrifices qu’il a fait pour ce pays, comment peut-il accepter d’entretenir une crise dans l’intérêt d’un groupe de personnes dont les agissements pourraient conduire à la suspension de la Guinée par la FIFA ?Imaginez, si tous les citoyens qui sont jugés par la justice, demandaient la révocation du juge qui a tranché en leur défaveur, ou le changement du tribunal, de la Cour d’appel et celle suprême, pour faire les choses à leur seule volonté, où serait notre pays aujourd’hui ?Pour les élections présidentielles, législatives et communales qui se tiennent dans les pays, si tous les candidats déclarés perdants se refusaient d’accepter leur sort, d’être fairplay, et qu’ils décidaient à tout prix d’être reconnus comme les vainqueurs, comment serait le monde aujourd’hui ?Prenons l’exemple sur les opposants à Alpha Condé. S’ils avaient tous refusé les résultats de la présidentielle de 2010, de 2015 et celle de 2020 pour vouloir eux aussi exercer la fonction de Chef de l’Etat, où serait la Guinée d’aujourd’hui ? Pour quel intérêt un leader accepterait de sacrifier la cause nationale pour des causes individuelles ?L’Etat guinéen doit agir pour se faire respecter et faire respecter son autorité face à cette situation qui mine le football Guinéen et qui expose notre pays. Il est temps aussi de questionner les fondements juridiques de ce G47 par rapport aux textes de la fédération et des lois de la République pour envisager sa dissolution au sein du football guinéen.Il faut agir pour arrêter la parodie de ce clan (G47) dont la cause est soutenue aussi par le patron de GUICOPRES, un autre magnat de l’oligarchie qui gère les contrats juteux dans le domaine des travaux publics depuis plus d’une décennie, mais avec des éternels chantiers jamais achevés dont les coûts ont provoqué des saignées énormes dans les caisses de l’Etat. Un audit des marchés attribués à cette entreprise (GUICOPRES), pourrait aussi donner un sens à la volonté des autorités de lutter contre la corruption et le détournement de deniers publics.Il faut confier la gestion du football guinéen à ceux qui ont la volonté de le servir que de le vendre à un clan qui veut s’en servir et le détruire.Affaire à suivre…Mamoudou Babila KEITAJournaliste

PAR GUINEETOPSPORTS.COM

— guineetopsports

Author Signature for Posts

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, Basketball, Vélo, Course, Natation et en continu ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité