ACTUALITÉLGFP

Eric Durand de l’Agence IFAP SPORT MÉDIAS Il faudrait tout de même réussir à décapiter toutes les têtes de cette hydre budgétivore qui sévit malheureusement dans le football national.

Eric Durand de l’Agence IFAP SPORT MÉDIAS sur la photo d’illustration.
Il en a qui ont compris comme lui qu’il y a des milliards à se faire dans le football au Gabon comme en Guinée. Et toujours dans des conditions peu catholiques, pardon musulman, qui n’a absolument aucun impact, bien au contraire, sur le football guinéen mais enrichisse la mafia de ce sport roi. Oui, le football guinéen, c’est la caverne d’Ali Baba où sont tapis les vrais prédateurs de l’économie.
L’on comprend dès lors pourquoi malgré la clameur populaire de désapprobation du milieu, certains dirigeants s’arc-boutent à leur strapontin et refusent de passer la main, quitte à faire endurer des sanctions internationales contre le pays dans le domaine du sport roi. L’on comprend également l’origine de certaines richesses que l’on avait du mal à situer. Le milieu est pire que la mafia de la drogue et il y règne la loi de l’Omerta. Conséquemment, en parler c’est risquer de se retrouver six pieds sous terre.
Il faudrait tout de même réussir à décapiter toutes les têtes de cette hydre budgétivore qui sévit malheureusement dans le football national. C’est pourquoi la VAR fera une immersion dans le domaine pour comprendre pourquoi et comment la signature de certains contrats révulse et donne des odeurs nauséabondes. Ko « maximiser les recettes de la Ligue guinéenne de football professionnel (LGFP) », mon œil ouais !
La VAR surveille et voit tout. Surtout ce que l’on tente de cacher. Bienvenue à Conakry capitale mondiale du mauvais business !
Abou Maco

guineetopsports

Le Premier Portail Sportif Guinéens ! Retrouvez l'actualités sportive de la Guinée Football, Basketball, Vélo, Course, Natation et en continu ...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page