ACTUALITÉFIFA

Lancinet Kabassan Keita à la Barre de la Feguifoot

Cap sur un Nouvel Horizon : Lancinet Kabassan Keita à la Barre de la Feguifoot

Dans le monde dynamique et parfois imprévisible du football guinéen, la Fédération Guinéenne de Football (Feguifoot) se trouve à un carrefour crucial. Après l’incapacité de tenir son Assemblée générale ordinaire à cause d’un quorum non atteint, deux fois consécutives, un vide de leadership menaçait de s’installer. Toutefois, les statuts de la Fédération, tels que révisés en 2023, offrent un filet de sécurité pour de telles situations, en désignant clairement qui doit prendre les rênes en cas d’absence d’une équipe dirigeante élue.

Selon ces statuts, si plus de 50 % des postes du Comité Exécutif deviennent vacants, c’est au Secrétaire Général de convoquer une Assemblée Générale extraordinaire dans les plus brefs délais statutaires【35†source】. C’est dans ce cadre que Lancinet Kabassan Keita, désormais aux commandes, se voit confier la tâche essentielle de maintenir le cap de la Feguifoot.

Ce passage de témoin, bien que temporaire, soulève des questions pertinentes et des perspectives intéressantes pour l’avenir du football guinéen. D’abord, il illustre l’importance d’avoir des structures et des règles claires dans la gouvernance sportive. La capacité de la Feguifoot à s’adapter rapidement en cas de crise est un signe de robustesse et de préparation, des qualités indispensables dans le sport moderne.

Lancinet Kabassan Keita, bien que prenant les commandes dans des circonstances inhabituelles, représente un nouveau chapitre pour la Feguifoot. Sa nomination, dictée par les statuts et soutenue par la FIFA et la CAF, offre une occasion unique de redéfinir les priorités et de remettre la Feguifoot sur les rails du succès. Sa mission principale sera de stabiliser l’organisation et de préparer le terrain pour les prochaines élections, tout en veillant à ce que les affaires courantes continuent à être gérées efficacement.

La tâche qui l’attend n’est pas mince. Il devra naviguer dans un environnement où les attentes sont élevées et les défis nombreux. La gestion de la Feguifoot exige non seulement une compréhension approfondie du football guinéen mais aussi une aptitude à collaborer avec diverses parties prenantes, y compris les clubs, les joueurs, et les instances internationales.

Par ailleurs, la situation actuelle met en lumière la nécessité d’une plus grande participation et implication des membres de la Fédération dans ses activités. L’échec à atteindre le quorum pour l’Assemblée générale n’est pas simplement un problème logistique ; il soulève des questions sur l’engagement des membres envers la Fédération et le sport qu’ils représentent. Cette période d’intérim doit servir de catalyseur pour un engagement renouvelé de toutes les parties prenantes.

En attendant les prochaines instructions de la CAF et de la FIFA, Lancinet Kabassan Keita a une opportunité en or de mettre en œuvre des changements stratégiques et d’imprimer sa marque sur la Feguifoot. Son rôle en tant que gardien temporaire sera crucial pour le futur immédiat et à long terme de la Fédération.

Ce scénario, bien que n’étant pas idéal, est une preuve de la résilience et de l’adaptabilité de la Feguifoot. Il démontre que même dans les moments d’incertitude, le football guinéen peut compter sur des structures solides et des dirigeants capables pour garder le cap. La route vers les prochaines élections sera certainement parsemée de défis, mais avec des leaders comme Lancinet Kabassan Keita, la Feguifoot semble être entre de bonnes mains.

L’histoire nous dira si cette période d’intérim sera un simple interlude ou le début d’une ère nouvelle et prometteuse pour le football guinéen. Une chose est sûre : les yeux des amateurs de football en Guinée et au-delà seront tournés vers Lancinet Kabassan Keita et la Feguifoot, dans l’attente de voir quel chemin ils choisiront de prendre.

Pour rappel : 

Dans les statuts révisés de la Fédération Guinéenne de Football (FGF) de 2023, les dispositions en cas de vacance des postes au sein du Comité Exécutif sont les suivantes :

  1. Si un poste ou jusqu’à 50 % des postes du Comité Exécutif deviennent vacants, le Comité Exécutif est chargé de repourvoir ces postes jusqu’à la prochaine Assemblée Générale ordinaire, qui élira les remplaçants nécessaires pour la durée restante du mandat​​.
  2. Si plus de 50 % des postes du Comité Exécutif deviennent vacants, le Secrétaire Général de la FGF doit convoquer une Assemblée Générale extraordinaire dans les plus brefs délais statutaires pour traiter la situation​​

Ces mesures assurent une continuité dans la gestion des affaires de la FGF en cas d’absence soudaine d’une partie significative de son Comité Exécutif.

PAR GUINEETOPSPORTS.COM

— guineetopsports

Author Signature for Posts

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité